selection d'actu

Nouveau lycée : réforme ou pastiche ?

La rentrée des classes 2010/2011 amorce la réforme des lycées. Cette dernière prendra forme progressivement et concernera les classes de  2nde générales et technologiques dès septembre 2010, puis les classes de 1ère à la rentrée 2011 et enfin les classes de Terminale à la rentrée 2012.

Inspirée du rapport de Richard Descoings, directeur de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, cette réforme prévoit notamment :
• Un accompagnement personnalisé  des élèves ;
• Un soutien scolaire renforcé par le biais du tutorat pour tous durant la scolarité ;
• Des stages passerelles ou de remise à niveau ;
• Une meilleure orientation ;
• Un rééquilibrage entre les filières ;
• Un renforcement de l’apprentissage des langues.

Ce « nouveau lycée » a été pensé suite aux résultats de la dernière étude menée par l’OMS qui démontre une perte de goût des adolescents de 11 à 15 ans pour les études. En effet, 17,1% des garçons et 14,4% des filles disent « ne pas aimer du tout l’école »  et la France fait aussi parti des 10 pays européens dans lesquels la dégradation est la plus forte. De plus, 50 000 jeunes quittent  chaque année le lycée sans aucun diplôme.
La priorité semble donc être l’accompagnement de chaque élève afin de repérer d’éventuelles difficultés et d’y remédier avant que les élèves ne perdent pied. 

Comment se traduit donc cet accompagnement ?
Chaque élève bénéficiera de 2h d’accompagnement personnalisé par semaine de la 2nde à la Terminale. Cet accompagnement se veut adapté à l’élève et bien distinct des heures de cours. Il s’agira essentiellement d’une aide individualisée et/ou d’un perfectionnement et l’apprentissage des méthodes de travail, de l’autonomie mais aussi un temps d’échange sur les souhaits d’orientation de l’élève. Les élèves pourront prendre conscience de leurs goûts et aptitudes et apprendront ainsi à faire des choix d’orientation qui leur correspondent.

Cette aide sera renforcée par un tutorat pour les élèves qui le souhaitent : un enseignant  ou un CPE pourra donc être tuteur pendant trois ans  (de la 2nde à la Terminale) pour conseiller et guider un petit groupe d’élèves dans leur parcours de formation et leur choix d’orientation.  Ce pan « Orientation » sera aussi accompagné de forums des métiers et de formations dans les établissements mais aussi une découverte des milieux professionnels grâce à une offre de stages durant l’année scolaire.

Mais rien ne précise les moyens donnés aux lycées pour assurer ce suivi. Qui le prendra donc en charge ?
Au lycée Montaigne à Paris, ce suivi a fait ses preuves et a soulevé l’importance d’une aide individualisée pour les élèves. Le lycée expérimente quelques pans de la réforme et en ce qui concerne le suivi, « l’enseignant principal dispose chaque semaine d’une heure de cours supplémentaire et la classe de 2nde est confiée à un professionnel  proche de ses élèves. Les deux enseignants rencontrent régulièrement les lycéens en tête-à-tête par groupes pour leur éviter de perdre pied et leur permettre d’acquérir les bonnes méthodes de travail ». (Dossier Familial, Juin 2010). 

Mais le nouveau lycée 2010 ne repose pas uniquement sur l’accompagnement indidualisé. Il veut aussi mettre à disposition des élèves toute une palette d’outils pour assurer leur réussite dans le monde professionnel :
• Les enseignements d’exploration en classe de 2nde, classe de détermination, en sont un exemple. L’économie, pour comprendre le monde actuel et ses enjeux, mais aussi la littérature et société, les sciences de l’ingénieur ou encore les biotechnologies feront découvrir aux élèves de nouveaux domaines leur permettant ainsi d’approfondir leur projets d’études.
• La classe de 1ère marquera le début de la spécialisation mais le choix ne sera pas définitif, avec la possibilité de changer de projet par le biais de stages passerelles dans les matières spécifiques de la nouvelle série choisie par l’élève.
• La classe de Terminale sera recentrée sur les spécificités des filières et mieux  adaptée à la poursuite d’études. Par exemple, en filière ES, l’accent sera mis sur la compréhension du monde économique et social aujourd’hui ; en filière L, la littérature, la philosophie mais aussi les langues et le droit ; et en S, les  sciences avec l’apport de l’informatique et des technologies de simulation.
• Les séries technologiques, en particulier les séries STI et STL,  seront aussi repensées de la même manière que les séries générales à partir de 2011 et organisées autour de grandes thématiques porteuses d’avenir comme énergie et développement durable, innovation technologique et éco-conception, système d’information et numérique.
• Enfin, maitriser les langues vivantes devient un pan indispensable de cette nouvelle réforme. Grâce à un travail par groupes de compétences et des cours en langues étrangères, les élèves apprendront à maitriser deux, voire trois langues vivantes, et devront donc, en fin de Terminale, être capable de s’exprimer clairement dans une langue étrangère.
Sont ajoutés à ces différents enseignements des options facultatives en 2nde, 1ère et Terminale tels que l’atelier artistique, arts, EPS, LV3 étrangère ou régionale etc. à raison de trois heures hebdomadaires.
Qu’en est-il de la voie professionnelle ? Pas de changements majeurs si ce n’est deux nouveaux bacs professionnels dès septembre 2010 : bac pro gestion des milieux naturels et de la faune et bac pro laboratoire contrôle qualité.

Cette réforme des lycées est plutôt intéressante dans le sens où l’accent est mis sur l’accompagnement individualisé des élèves afin de les aider à mieux définir leur choix d’orientation. Mais cet accompagnement est basé essentiellement sur le volontariat des enseignants (payés en heures supplémentaires et travaillant pendant les vacances) donc cette réforme ne sera sûrement pas mise en place de façon uniforme et efficace dans l’ensemble des 2630 établissements concernés ; surtout qu’il est prévu que 16000 postes d’enseignants soient supprimés en 2010 !

Reste donc à voir comment cette réforme va se développer au fil des rentrées scolaires. Son efficacité reste encore à prouver mais les enseignements proposés aux élèves ne sont pas négligeables et pourraient leur permettre de faire face à l’exigence d’une plus grande ouverture au monde professionnel. 

Pour en savoir plus, voir le guide de l’Onisep
 

Laissez un commentaire

advert

Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Suivez actenses partout