la vie du parrainage

Une représentation de la société à travers l’atelier “ma vie rêvée”

Bien que variées, les projections de vie idéale des élèves lors de l’atelier « Ma vie rêvée » (3èmes rencontres de la 1ère année de parrainage) reflètent une représentation des jeunes relativement conditionnée par la société actuelle.

D’une manière générale, nous avons lisiblement constaté :
• un ancrage dans la société de consommation de masse : désir de grand confort, d’argent, envies matérielles luxueuses, surabondance de nouvelles technologies.
• l’impact de la publicité et de la télévision : importance de l’apparence physique, grandes marques et cela jusque dans leurs choix d’orientation professionnelle, à travers une identification à des personnages de séries (chercheur ou chirurgien via Les experts, avocat grâce à Ally McBeal, etc.).
• l’absence fréquente de la cellule familiale traditionnelle, avec une vie de couple en union libre, mais très rarement avec mariage et/ou enfants.

Bref, un mode de vie moderne !

Au travers de leurs compositions, le plus courant, thème par thème :
• domaine professionnel : grande prédominance du secteur tertiaire, avec des images de réunions, ordinateurs et téléphones portables. Les hommes sont en costume, les femmes en tailleur. Ce n’est pas pour autant que les lycéens savent vers quel métier ils veulent se diriger.
• aspect familial : une grande maison, une voiture, un homme ou une femme ; plus rarement, des enfants.
• pour les loisirs : du sport (beaucoup de foot !), des voyages, la nature, etc.

Par ailleurs, les élèves semblent pudiques sur leur vie familiale rêvée (mariage, enfants) ; ce sont bien souvent les parrains qui les incitent à prendre en compte cette dimension. Alors qu’à l’inverse, ils n’hésitent pas à mettre en image leurs fantasmes les plus fous. Par exemple, une jeune fille a découpé l’image d’une foule en disant : « ça, ce sont mes fans » puis elle a cherché une photo dans les journaux pour la coller au centre de la feuille.
Enfin, cet exercice permet aux lycéens de mettre en avant leur passion : animaux, voitures, sport, mode ou cuisine (« Bah oui, j’aime bien manger »).

Un atelier simple, mais ludique, et riche en réflexion !

(Ci-contre, photo d’une composition réalisée par un lycéen)

2 Réponses pour “Une représentation de la société à travers l’atelier “ma vie rêvée””

  1. Lucile dit :

    Pour compléter un peu ton tableau : J’ai trouvé qu’en général les garçons étaient beaucoup dans le fantasme du luxe et des “biatches” (pour parler comme eux) mais que les filles étaient quand à elles bcp plus pragmatiques dans leurs rêves d’avenir, plus organisées et plus réalistes aussi sur leur confort futur.

    Mon filleul quant à lui a occulté la partie vie privée mais aussi la partie loisirs : son futur avant que je ne lui mette la puce à l’oreille, c’était boulot-boulot, sans vacances. En creusant un peu je me suis rendue compte qu’il vivait avec sa mère célibataire et que celle-ci devait donc passer bcp de temps à travailler et peu en loisirs…

  2. Merci Lucile pour ton apport 🙂

    Ce que tu dis sur les garçons et leurs envies de luxe se vérifie également dans les autres lycées. Lorsque les filles parlent du luxe dans leur présentation, il est plutôt perçu comme le domaine d’activité dans lequel elles souhaitent évoluer.

Trackbacks/Pingbacks


    Laissez un commentaire

    advert

    Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

    Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

    Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

    Suivez actenses partout