la vie du parrainage

Rencontre de parrainage : l’atelier test de Holland

Dans certains lycéens, des modifications ont pu s’opérer dans le déroulement prévu des ateliers. Certaines classes ont donc pu réaliser un test de Holland avec leurs parrains et actenses. Le test de Holland permet une évaluation individuelle de ses capacités, goûts et idées, et détermine des profils professionnels. Il permet aux élèves de mieux se connaître et de réfléchir à leur orientation professionnelle.

 

Avant de commencer le test proprement dit, nous avons proposé aux élèves de faire un « portrait chinois ». A de petites questions (quel animal/objet/couleur/… aimeriez-vous être ?), nous leur demandions de justifier leurs réponses. Cela a animé les classes, détendu les élèves et parfois provoqué des fous rires !

Le test de Holland se présente sous forme de questionnaire à choix multiples. Par petits groupes ou en binômes, les élèves ont pris ce test au sérieux. Ceux qui l’ont réalisé avec leur parrain ont pu échanger et réfléchir à leurs choix de réponses. Une bonne occasion pour mieux se connaître en binômes, et pour le parrain, de mieux cerner les goûts et envies de son filleul. Le compte des réponses permet de trouver son code RIASEC : Réaliste, Investigateur, Artiste, Social, Entreprenant, Conventionnel. Les élèves étaient impatients de voir les résultats.

Le décryptage indique son profil dominant, et permet également de combiner les profils prépondérants. Les profils sont chacun décrits brièvement puis détaillent la personnalité, les atouts, les limites, les filières de formation, le style d’apprentissage, l’environnement préférentiel, et propose des variantes. Dans l’ensemble, les élèves étaient plutôt d’accord sur le profil qui leur était associé. Ils relevaient cependant certains points sur lesquels ils ne se reconnaissaient pas : même si le test est généraliste, bonne occasion de les faire réfléchir sur la différence entre ce qu’on est et ce qu’on voudrait être. Et, encore une fois qu’ils argumentent leurs propos. Les autres élèves donnaient aussi leur avis sur ce qu’ils perçoivent de leurs camarades.

 

Ce test donne au parrain un outil qui s’insère dans une démarche d’aide à la construction du projet professionnel. Elle leur permet de percevoir une hiérarchie des préférences et intérêts professionnels de son filleul, et d’élargir les horizons de celui-ci. Privilégiant l’échange en binômes, il permet de construire la relation et d’apprendre à mieux se connaître.

Pour l’élève, il permet de réfléchir à ses envies pour sa vie professionnelle, et d’appréhender ses intérêts vocationnels. Il minimise le plus possible l’effet des stéréotypes qui conditionnent souvent le choix professionnel et peut élargir le panel de possibilités des élèves.
 

Laissez un commentaire