Témoignages

1. Témoignages de filleuls
Lacina, élève du lycée Suger de St Denis, témoigne après son stage chez France Culture: « ce stage a été rendu possible par sa marraine, grand reporter à France Culture:« je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont permis de réaliser ce stage, particulièrement l’entreprise Radio France pour leur accueil chaleureux et leur sympathie. Ce stage a été capital dans l’avancement de mes choix d’orientation, et je tiens à leur exprimer ma reconnaissance. »
Pour lire la suite

Benny-Jean, élève au lycée Jean Renoir de Bondy, après une journée en immersion au sein du service de maintenance d’Air France: « Ce fut donc c’est une journée inoubliable ! Cette visite m’a donné envie de travailler plus pour que mon rêve de devenir ingénieur aéronautique devienne realité. Ce que j’ai apprécié c’est le travail en équipe des techniciens, ce qui demande donc beaucoup de relationnel. Même si j’avais voulu m’orienter vers un autre métier, le souvenir de cette journée m’en aurait dissuadé. »
Pour lire la suite

Saïdou, se confie après une journée en immersion chez Price Minister: « cette journée m’a donné envie de réussir en cours de GSI car mes notes ne sont pas fameuse. Développeur programmeur m’a l’air d’être un métier intéressant, mais je n’ai pas encore le langage informaticien pour le faire. Mais cela viendra, notamment si je fais un BTS IG. J’ai également remarqué que le travail et l’école sont entièrement différents. A l’école on se permet de rigoler, de ne pas suivre en cours, d’avoir des absences, d’être perturbateur. Alors qu’au boulot, l’ambiance est totalement différente. »
Pour lire la suite


2. Témoignages d’enseignants
Emilie Coste, enseignante au lycée Olympe de Gouges à Noisy-le-Sec: « Ces 3 années de parrainage ont été très enrichissantes à tout point de vue ! J’ai vu les élèves prendre petit à petit conscience des enjeux de l’orientation. Ils ont, mieux que des élèves non suivis par actenses, compris que l’orientation ne doit pas être subie mais construite. Il me semble précisément qu’une des grandes réussites du dispositif actenses est d’avoir amené les élèves à réfléchir à plus long terme : ils ont une meilleure connaissance des études supérieures, des filières et de leurs débouchés. »
Pour lire la suite

Sébastien Steiner, enseignant au lycée Suger de St Denis: « Je porte donc un regard très positif sur cette expérience de parrainage, certains élèves se sont littéralement emparés de ce dispositif et ont pu définir leurs projets d’orientation à l’aide de leurs parrains respectifs, en bénéficiant de leurs réseaux professionnels. »
Pour lire la suite

 

3. Témoignages de parrains
Joséphine, journaliste : « J’aide Sabrina à s’affirmer. J’ai découvert actenses grâce à un article de presse et j’ai tout de suite été séduite par le concept. Avec Sabrina tout se passe très bien, nous nous voyons en plus en dehors des réunions organisées par l’association, je lui prête des livres, je l’ai abonnée à la revue où je travaille. Nous avons aussi travaillé sur son comportement en classe pour l’aider à prendre confiance en elle et à s’affirmer. J’essaie aussi d’élargir ses horizons et de l’ouvrir à de nouvelles perspectives de métiers : elle commence à explorer le secteur du tourisme et qui sait peut-être l’aurais-je aidée à trouver sa vocation ! »

Alain, cadre dans l’automobile : « Briser la barrière entre les générations pour mieux se comprendre » « Je suis venu à un forum organisé par actenses et c’est là que j’ai sympathisé avec mon filleul. Le courant est bien passé entre nous et nous avons pris rendez-vous pour une prochaine rencontre. Nous nous voyons désormais régulièrement, je lui donne des conseils, je l’aide à affronter le monde du travail. Ma relation avec mon filleul m’a fait prendre conscience de la difficulté pour les jeunes à communiquer dès qu’ils sont confrontés au monde professionnel. C’est étonnant de voir combien les jeunes générations manquent de confiance en elles ! »

Gwénaëlle, assistante de direction : « Une expérience très gratifiante » « actenses m’apporte beaucoup : au fil des rencontres c’est une vraie relation humaine qui s’établit entre deux personnes, voir ma filleule changer devenir plus demandeuse, plus curieuse est vraiment enrichissant. Il y a peut- être quelque chose de très égoïste dans ma démarche finalement ! Ce qui est sûr c’est que les initiatives de ce type mériteraient d’être généralisées partout en France !! »

Eglantine, responsable marketing : « j’essaie d’apporter à ma filleule une plus grand ouverture sur le monde » « Je dirais que le rôle d’une marraine actenses est un peu celui d’une passeuse de métier, d’une accoucheuse de vocation. Mais pas seulement ! J’essaie aussi de redonner confiance à des jeunes qui en manquent cruellement : leur offrir une vision plus optimiste de leur futur, être une petite lucarne vers l’avenir »

Emma, avocate : « donner aux jeunes les moyens de leurs ambitions » « Mon objectif est d’inciter ma filleule à se donner les moyens de ses ambitions, à se retrousser les manches. J’essaie de lui transmettre une vision positive du monde du travail mais en même temps de l’inciter à saisir sa chance et à se retrousser les manches s’il le faut ! »

Voir aussi « autour du parrainage » dans l’espace presse, et les articles dans l’actu du parrainage.

et écouter l’interview d’une marraine

advert

Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Suivez actenses partout