la vie du parrainage

Point de vue des parrains sur le dispositif de parrainage 2010/2011

Entre les mois de novembre et décembre 2011, actenses a lancé un nouveau sondage destiné aux parrains et marraines faisant partie du programme de parrainage depuis plus de 6 mois. L’objectif était de recenser les avis, suggestions, idées des parrains sur le programme de parrainage afin de l’adapter au mieux à leurs besoins.

Un premier sondage avait déjà été lancé auprès des parrains (ce terme comprend aussi les marraines) entre juillet et octobre 2010 ; ce qui avait permis à actenses d’adapter et de développer son offre d’activités tout au long de l’année scolaire 2010/2011 pendant les rencontres et en dehors de ces dernières.

Ce deuxième sondage est donc l’occasion pour actenses d’établir un petit bilan de ses activités avec les parrains. Sur 96 parrains sondés, 33 ont répondu au sondage, soit 34 %. Ce sondage a permis de mettre en lumière 4 points clés sur l’offre faite aux parrains dans le programme de parrainage et la relation des parrains avec actenses et leur filleul :

En ce qui concerne les ateliers d’actenses au sein du lycée ?

Des ateliers plus « réalistes » et « concrets » qui mettent les élèves «en prise directe avec le monde du travail ».

64 % des parrains estiment ces ateliers satisfaisants contre 12 % les trouvant moyennement satisfaisants. Dans l’ensemble, la formule du speed dating plaît aux parrains même si parfois ce mode de mise en relation peut paraitre un peu délicat.

Les ateliers organisés au sein du lycée sont une composante principale du maintien du lien entre le parrain et l’élève, d’autant plus qu’ils ne sont pas souvent amenés à se voir en dehors des rencontres au lycée. En effet, 91 % des parrains sondés pensent que les ateliers sont nécessaires à la création du lien avec leur filleul. Et le temps d’échange alloué en fin de rencontre suite aux ateliers permet aux parrains et aux filleuls d’approfondir leur relation de parrainage et de dialoguer sur les ateliers et les projets de poursuite d’études de l’élève.

Les ateliers jugés les plus pertinents par les parrains dans la poursuite d’un bon parrainage sont dans l’ordre : « Présentation des entreprises et métiers des parrains », « Ma vie rêvée », « Jeu de rôle » et l’organisation de « sorties en extérieur ».

Sur les points d’amélioration de ces ateliers, quelques parrains opteraient pour plus d’ateliers mélangeant parrains et filleuls et non pas uniquement pour les filleuls. Ceci renforcerait la dynamique de groupe et éviterait que les élèves ne restent qu’entre eux.

De même, des ateliers plus « réalistes », « concrets » qui mettent les élèves « en prise directe avec le monde du travail » seraient à privilégier ; tout en prenant beaucoup plus en compte les attentes des lycéens.

En ce qui concerne l’offre d’actenses en dehors du lycée ?

Peu de participation par manque de disponibilité.

Dans l’ensemble, plus de la moitié des personnes sondées n’ont pas participé aux Forums des métiers organisés cette année (seul 15 % des parrains ont participé aux forums des lycées Jean Renoir ou Georges Brassens) , aux formations parrains (seul 21 % y ont participé), aux afterworks (21 % y ont participé au moins une fois) ou encore aux sorties multi-binômes, mais pour ces dernières, 48 % des parrains y ont participé au moins une fois.

Le peu de participation à ces évènements est dû principalement au manque de disponibilité des parrains pour raisons professionnelles ou personnelles.

52 % des parrains ont consulté la Boite à outils mis à leur disposition mais les différents guides s’y trouvant n’ont pas eu autant de succès : 67 % n’ont jamais consulté ces guides parrains ! La raison ? La plupart des parrains ne savait pas que ces guides existaient, bien que l’information ait été diffusée par les membres d’actenses par mail ou lors des rencontres au sein des lycées.


En ce qui concerne la relation avec l’équipe actenses ?

Une présence suffisante et indispensable.

45 % des personnes sondées estiment leur relation avec actenses « Très satisfaisante» et 48 % la considère
« Satisfaisante
». 6 % estime la relation avec l’équipe actenses « Moyennement satisfaisante » et un parrain en particulier souhaiterait un entretien téléphonique tous les 2 mois au minimum pour faire le point sur son parrainage.

Mais 70 % des parrains sondés estiment que l’association est suffisamment présente dans l’accompagnement de leur parrainage et de la relation avec leur filleul : 81% juge le suivi individualisé nécessaire…..pourtant, 31 % estime qu’ils sont rarement en contact avec actenses. Un parrain précise toutefois que la « rareté des échanges avec actenses est aussi due à la rareté des échanges avec son filleul ».

En ce qui concerne la relation avec les filleuls ?

Une « bonne communication et un dynamisme du filleul » sont les clés d’un bon parrainage.

Les parrains relatent la difficulté à créer le lien avec les filleuls et soulignent l’importance de la motivation et de l’engagement du filleul pour que la relation de parrainage fonctionne (45 % de relations jugées bonnes, 38% de relations fragiles et 18 % de relations difficiles).

Les parrains soulignent en effet la difficulté à créer le lien avec leur filleul. Il est important que l’élève investisse la relation pour que cette dernière fonctionne. Comme le souligne un parrain, « une bonne communication et le dynamisme du filleul » sont aussi les clés du bon fonctionnement de la relation de parrainage.

Mais certains parrains ont pu organiser des sorties/visites d’entreprises avec leur filleul (exposition, cinéma, karting, match de foot…). Ces rencontres parrains/filleuls en dehors du lycée sont aussi importantes dans la poursuite d’un bon parrainage.

En ce qui concerne l’orientation à proprement parlé, dans la plupart des cas, les parrains notent que leur filleul voit
« moyennement » l’intérêt du dispositif (45%), et ils perçoivent aussi « moyennement » une évolution de la part de leur filleul en ce qui concerne son projet professionnel (52%) et sa vision du monde du travail (36%).

Cette étude démontre la complexité des relations parrains/filleuls. Cette relation peut mettre beaucoup de temps à s’établir. La patience et le recul du parrain sont indispensables à la réussite du parrainage de même que l’investissement du filleul afin que l’expérience soit enrichissante pour l’un comme pour l’autre.

Les motivations premières qui ont poussé les parrains à s’investir dans le programme restent les mêmes : aider, soutenir, partager, guider les lycéens dans leur orientation. Mais le fait d’avoir pu créer un véritable lien avec son filleul justifie aussi la poursuite de l’engagement des parrains jusqu’au bout des 3 années de parrainage.

Actenses prend en compte chaque remarque des parrains afin d’améliorer leur suivi ainsi que la mise en place des ateliers au sein des lycées. Une réunion avec quelques parrains ressources désirant s’investir au-delà du parrainage a eu lieu le 26 janvier dernier. Cette réunion a permis de compléter ce sondage, d’éclairer les membres d’actenses sur les relations de parrainage et d’obtenir aussi l’avis des parrains sur le dispositif dans son ensemble.

Actenses remercie tous les parrains ayant répondu à ce sondage et tous ceux qui nous aident chaque jour à améliorer ce dispositif.

 

 

Laissez un commentaire

advert

Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Suivez actenses partout