la vie du parrainage

Dans la peau d’un-e- autre: retour sur les ateliers «jeu de rôles» …

Cette année, actenses a mis en place auprès de 6 classes de 1ère l’atelier « jeu de rôles » sur des mises en situation professionnelle. Etaient concernés les élèves des classes parrainées des lycées Maurice Eliot à Epinay sous Sénart (91), Feyder à Epinay sur Seine (93), Senghor à Magnanville (78), Gutenberg à Créteil (94) et Suger à Saint Denis (93).

Cet atelier se déroule en deuxième année de parrainage dont l’objectif est la découverte du monde professionnel.

L’objectif de cet atelier était de confronter les élèves à des situations de la vie professionnelle afin de connaître les représentations qu’ils pouvaient en avoir en les jouant. Accompagnés par les parrains et marraines, ils ont pu construire des situations qui leur convenaient.

Les situations étaient variées et marquaient non seulement la diversité des compétences des professionnels présents mais également l’imagination des élèves. Quelques exemples de mises en situation (non exhaustifs) :
– Création et développement d’un un rouge à lèvres
– Négociation commerciale entre une personne souhaitant renouveler tous les téléphones portables de son entreprise et un vendeur Orange
– Présentation d’un nouveau livre par un éditeur à des libraires
– Présentation d’un projet de construction par des architectes à des promoteurs immobiliers
– Négociation entre un informaticien et un historien de la fabrication d’un logiciel d’histoire
– Proposition d’articles d’une journaliste à sa rédactrice en chef pour un magasine
– Etude de marché et lancement du Frigo Kevin
– Mise en situation d’acheteurs de la chaîne de magasins Citadium face à des commerciaux
– Mise en situation d’entretiens de recrutement: traductrice interprète, thanatopracteur, policier à cheval, présentatrice JT, etc.

Cet atelier se déroulait en plusieurs temps : la préparation, la mise en place du jeu de rôles et enfin les commentaires permettant de souligner les atouts et qualités de chacun, d’envisager les axes d’amélioration aussi bien sur le fond que sur la forme, et permettant de s’interroger sur le réalisme de la situation.

Le choix de la situation se préparait en fonction du souhait des élèves et en fonction des compétences des professionnels. Les élèves étaient impliqués dans la préparation dans la mesure où ils pouvaient échanger plus concrètement et de manière plus approfondie sur des situations quotidiennes que leurs parrains et marraines pouvaient vivre à titre professionnel.

Le jeu de rôle et donc la mise en situation en elle-même leur a permis de s’exprimer devant un public, situation dans laquelle ils ont déjà été, sont et seront régulièrement , mais exercice qui reste difficile pour la plupart. Cela leur a également permis de travailler sur les savoirs être : manière de s’exprimer, tenue, gestuelle…

Concernant la mise en place d’entretiens de recrutement, les métiers ont été déterminés en fonction des projets professionnels des élèves. Cela a permis à la classe de considérer le potentiel contenu des entretiens d’embauche : expérience et parcours professionnel, motivation, qualités, défauts… distinction entre vie professionnelle et vie personnelle, et importance de préparer des questions sur l’employeur, sa culture et donc de se renseigner sur la structure qui recrute.

Cet atelier a soulevé des points auxquels les filleul-le-s n’avaient pas forcément pensé et les a interrogés sur les représentations de la vie professionnelle. D’une manière générale, la plupart des groupes a eu beaucoup d’imagination et de répondant face à leurs interlocuteurs, qu’ils soient acheteurs, libraires, architectes, promoteurs… Cet exercice a également souligné qu’il est nécessaire de ne pas se contredire dans une équipe face au public, mais au contraire se soutenir. Le débriefing global a permis de féliciter les élèves sur leur spontanéité et l’aisance de certains à s’exprimer en public. Ils ont été très réactifs et ont su s’adapter à l’exercice.

Les parrains étaient également satisfaits de cet atelier interactif dans la mesure où ils utilisaient leurs compétences et pouvaient expliquer de manière concrète une des situations de leur vie professionnelle. Par ailleurs, cela leur a permis d’échanger avec d’autres élèves que leurs filleuls et d’avoir une vision plus générale sur un groupe classe.

Laissez un commentaire

advert

Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Suivez actenses partout