la vie du parrainage

Bilan intermédiaire du dispositif de parrainage avec nos entreprises partenaires

Après les bilans intermédiaires réalisés avec les lycées, les parrains et les partenaires associatifs, actenses réunissait le 9 février dernier ses entreprises partenaires du programme de parrainage d’aide à l’orientation. L’occasion de donner la parole entreprises qui nous accompagnent et de dresser un bilan à mi-parcours du dispositif.

En premier lieu, les témoignages des collaborateurs ont traduit une satisfaction des entreprises à participer au dispositif de parrainage et ont émis le souhait de reconduire ce programme ou d’autres avec actenses. Elles ont également souligné l’impact positif du parrainage dans le cadre de leur politique RSE ainsi que la reconnaissance de l’utilité sociétale. Nos partenaires ont montré leur intérêt à mettre en place des dispositifs avec les établissements secondaires, tout comme leur investissement dans les zones d’éducation prioritaires.

Quant à l’avis des professionnels investis dans le programme de parrainage, les avis ont été riches et intéressants :

Sur les ateliers pédagogiques organisés dans les lycées
D’une manière générale, les parrains sont satisfaits des ateliers mis en place et les jugent utiles pour tisser la relation avec les élèves. Néanmoins, il serait intéressant qu’ils soient plus en prise avec le monde du travail, moins scolaires et plus ludiques. Enfin, les parrains souhaiteraient être plus impliqués dans les ateliers.

L’after work des parrains, moment convivial de témoignages et d’échanges d’expérience sur le parrainage pour les professionnels engagés, est une formule plébiscitée par lesdits parrains.

Quant aux sorties multi-binômesproposés une fois par mois, elles sont également très appréciées. L’objectif de ses rencontres culturelles ou en lien avec l’orientation est de permettre aux binômes parrains-filleuls de se retrouver en groupe et de favoriser la relation de parrainage.

Au sujet de la relation des parrains avec l’équipe actenses, elle est jugée nécessaire et suffisante pour certains alors que d’autres collaborateurs ont mentionné le fait qu’ils n’étaient pas assez en contact avec l’association.

Ce bilan a été également l’occasion d’aborder les relations des parrains avec leurs filleuls. Lors de notre dernier sondage annuel, consistant à recueillir l’avis des parrains sur leur engagement, il est apparu que 45% des relations de parrainage sont dîtes « bonnes ». A cela, les parrains ont rajouté qu’ils apprécient la liberté pour organiser des sorties et des rencontres avec les filleul(s). Ils ont aussi souligné l’importance de la dynamique de groupe, lors des rencontres au lycée, qui s’avère aussi très importante pour l’adhésion et la participation au programme de parrainage.

En revanche, 18 % des relations de parrainage sont jugées « difficiles ». Les parrains ont rapporté la difficulté à joindre les élèves, la notion de « non volontariat » des élèves et l’importance du dynamisme du jeune pour une bonne relation de parrainage. Il est nécessaire de rappeler que le programme de parrainage n’est pas un dispositif d’excellence et qu’il repose sur la volonté de garantir à tous les élèves la possibilité d’accéder au parrainage. Si les difficultés à entretenir la relation perdurent, actenses invite les collaborateurs à lui faire savoir le plus rapidement de manière à mettre en place des solutions. Enfin, soulignons l’idée d’Orange qui réfléchit à mettre en place des rencontres avec des « anciens » parrains pour ceux qui débutent en première année.

Concernant l’engagement des parrains, il s’agit d’un engagement essentiellement volontaire de la part des collaborateurs Bouygues Bâtiment Ile de France. La position du Groupe repose sur une politique incitative auprès de ses collaborateurs et réfléchit sur la possibilité de mettre à disposition du temps pour ses collaborateurs.

Au regard des emplois du temps des élèves qui deviennent moins disponibles le samedi (devoirs sur table, bac blanc, etc), les parrains ont été questionnées sur le format des rencontres du programme de parrainage. Les organiser lors de la pause du midi ou après 17h est moins adapté pour les collaborateurs.

Sur la durée du parrainage, il s’avère que trois ans est jugé trop long au regard de la motivation de l’élève et de celle du parrain. Actenses travaille à accompagner le parrain dans sa relation de parrainage et envisager des solutions adéquates et réfléchit à une formule sur 2 ans.

Enfin, les entreprises ont répondu favorablement à l’organisation de sessions de formations sur la pause méridienne sur le lieu de travail Formation (engagement, génération Y, etc.).

Ce bilan à mi-parcours du dispositif de parrainage d’aide à l’orientation a permis de mette en exergue la satisfaction de nos entreprises partenaires à participer à cette expérimentation. Satisfaction qui s’est traduite par leur ré-adhésion au programme depuis 2006, avec une participation croissante de collaborateurs d’une année sur l’autre, associée à une satisfaction personnelle des professionnels investis en tant que parrain.

 

Laissez un commentaire

advert

Envie d'accompagner un jeune dans ses choix d'orientation? Devenez Parrain!

Contactez-nous au 06 69 63 32 33 / Contact

Témoignage de Catherine, marraine au lycée Jean Zay d’Aulnay-sous-Bois

Suivez actenses partout